Millésime

2014

Un millésime surprenant

Le début d’année 2014 est particulièrement doux et on assiste à un réveil précoce de la végétation. Les premiers débourrements ont lieu vers le 20 mars avec trois semaines d’avance. S’en suit un printemps inhabituellement sec et chaud qui fait craindre le stress hydrique.

Les mois d’avril et mai annoncent la saison. La vigne pousse et on observe une belle sortie de grappes. La floraison est exceptionnellement prolifique : la récolte s’annonce généreuse !

En mai et juin, on commence à manquer d’eau mais la vigne est belle et continue de pousser.

Un été capricieux va chambouler toutes les prévisions. Les journées sont moins chaudes, souvent pluvieuses. Avec la charge conséquente de raisins et le manque d’ensoleillement, l’avance initiale disparaît rapidement, et laisse place à un retard certain.

Les quinze derniers jours d’août sont chauds et secs. Ils permettent de relancer la maturation. Les quelques averses ponctuelles de faible intensité, qui surviendront les quinze premiers jours de septembre, auront peu d’impact. En revanche, fin septembre se montre plus capricieux.
Des journées de pluie qui se suivent, des brouillards présents le matin jusque tard dans la journée. Il aura fallu viser juste pour pouvoir vendanger. Un tri massif est effectué, réalisable grâce à la belle récolte.

Finalement, 2014 se ramasse à peine une semaine plus tôt que 2013 – un millésime historiquement tardif. La récolte conséquente nécessite une grande rigueur sur la gestion des arrivages et de la cuverie.

Les potentiels aromatiques sont bons, avec une gamme assez large, allant des petits fruits rouges jusqu’aux fruits plus solaires type pêche ou abricot. Certaines cuves sont marquées par de belles notes épicées. Les structures sont satisfaisantes et les équilibres sont exceptionnels. Le millésime 2014 est gourmand et très accessible.

Une fois de plus, vignerons, techniciens et œnologues ont dû s’adapter à un millésime bel et bien surprenant. Cette année encore, l’appellation Gigondas tire son épingle du jeu grâce à ses terroirs et son climat. Ses vins en sont le témoignage.

Partager